Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 16:40

 

pot-de-terre.jpeg

Vous connaissez tous l'histoire du pot de terre qui se fait briser par le pot de fer...

Mais pour une fois, la justice vient de donner raison au plus humble, à 2 reprises !

 

Voici un rapide rappel des faits :

 

Le délégué syndical CFTC, a été injustement sanctionné, en 2010, d'un avertissement "bidon" pour une fictive absence injustifiée, alors qu'il participait au mouvement de grève contre l'injuste réforme des retraites.

 

La DRH de l'époque, remerciée depuis et  quelques uns de ses amis, également disparus(RC, courageux responsable de l'unité conduite et BT ancien Directeur des Déplacements Clients, assoiffé... de justice ), avaient monté un dossier bancale destiné à punir le méchant délégué...

 

Convocation à un esp,(pour amuser la galerie), puis la sanction, un avertissement et la perte d'une partie des primes, PQS et PP.

 

Après avoir porté l'affaire devant le Conseil des Prud'hommes de Colmar, le délégué syndical CFTC voyait cette sanction insensée annulée et la Société Soléa contrainte à rembourser les primes abusivement carottées.

 

Vexés, fâches et certainement frustrés, nos brillants détenteurs de l'autorité hiérarchique, se résolurent finalement, le 9 février 2012 à interjeter appel de la décision des Prud'hommes de Colmar.

 

Cet acharnement, envers le délégué syndical CFTC, devenait pour certains une véritable obsession.

 

Ainsi, après avoir pris la mesure de la situation, le 6 juin 2013, la Cour d'appel confirmait le jugement des Prud'hommes.

victoire.jpeg

Ne jamais s'avouer vaincu, lorsqu'on est dans son bon droit, même si la route et longue et chaotique, l'espoir porte la soif de justice.

Il reste encore une possibilité de recours, pour notre Bien Aimée Direction, le Pourvoi en Cassation.

A suivre...

 

Vous pouvez consulter le jugement qui sera affiché aux panneaux CFTC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Votre dévoué informateur syndical.
commenter cet article

commentaires